Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
ALASKAN TEAM : RANDO CHIENS DE TRAINEAU PYRENEES ET RAIDS EN SUEDE

Articles récents

Les nouvelles des chiens

29 Mai 2014 , Rédigé par françois PAGNOUX

Les nouvelles des chiens
 
Après 3 semaines de repos nous avons repris les entraînements afin de garder la forme.
Je confirme que tout va bien et en plus avec les températures qui sont favorables (il neige toutes les semaines)
Parmi les 3 nouveaux chiens que j'ai ramené de Suède du chenil de Sébastien VERGNAUD, Il n'y en a qu'une qui n'a pas repris l'entraînement, c'est TWIX.
Vous l'avez deviné, elle vient de faire 4 chiots, 3 femelles et 1 mâle.
Le papa est Red bull lui aussi de chez Sebastien.
Quand à Bounty la soeur de Twix ça n'a pas marché.
Je vais donc avoir une bonne relève pour de nouvelles aventures.
Ce sont des pures lignées Finnmarkslopet avec de la bonne fourrure, du mental, de l'appétit et de l'endurance.
Je repars donc avec du sang neuf issu des grands noms du mushing "Harald Tunheim" plusieurs fois vainqueur de la Finnmarkslopet et "Sven Engolm" le père de la Finnmarkslopet .
Le plus difficile maintenant est de trouver 4 noms!!
Les nouvelles des chiens
Les nouvelles des chiens
Lire la suite

Retour à Font-Romeu

7 Mai 2014 , Rédigé par françois PAGNOUX Publié dans #saison 2014

retourfontromeu2014.jpg

La saison s'est terminée le 27 avril 2014 après le dernier séjour en Suède.

Les conditions étaient excellentes pour le dernier tour dans la réserve naturelle de Vindelfjallen, Grand soleil, pas de nuit à cette période, neige excellente et toujours des supers chiens en super forme qui nous ont fait découvrir de nouveaux paysages sur des distances allant jusqu'à 70 km/jour.

Nous ne sommes pas nombreux en Europe à organiser des tours aussi tardivement dans la saison et on aurait pu continuer encore une semaine de plus, ceci grâce à la bonne situation de cette région et aussi à nos 14 années d'expérience dans cette superbe réserve naturelle qui est restée secrète et intacte. 

Les chiens ont fait environ 4000 kms durant cette saison.

Je vous fais partager les retrouvailles avec l'ensemble de la meute lors de notre retour en France à Font romeu.

Merci à toute l'équipe d'Alaskan team, laurence pierre et Lisa de s'être occupé des chiens restés à Font-Romeu
Merci à Lise, Jean et Sébastien d'avoir assuré les prestations en mon absence

Merci à mes handleurs Cécile, Tristan et Natacha pour leur participation à la Finnmarkslopet 1000.

 Merci à mes partenaires pour leur aide: Le conseil Général des hautes pyrénées et Sud croquettes.

Merci à tous les parrains des chiens pour leur fidélité et leur générosité.

Et MERCI aux chiens pour leur courrage, leur performance, leur dévouement.
Chaque jour ils me surprennent un peu plus, forçant l'admiration de tous.

luspas2014.jpgplateau2014.jpgrennesskeble2014.jpgskeble2014.jpgrerogaise2014.jpg

 

Lire la suite

Bilan de la F.L. 1000

25 Mars 2014 , Rédigé par françois PAGNOUX

 2014-20140311_084833.jpg                                                                            

  

 

     Ce n'était pas l'année pour se tester sur cette course mythique qu'est la FL 1000. Les conditions climatiques assez exceptionnelles à cette saison pour cette région du monde (T° presque toujours positives, pluies fréquentes, pistes verglacées et vents forts) ont, dès les premières heures, compliqué la course.

 

 

 

        Après une nuit de pluie juste avant le départ, nous avons eu tout loisir de patauger dans l'eau jusqu'à la restart et de prendre ce second départ ... sous la pluie.

        Alors que la montée sur les plateaux nous garantissait une meilleure piste et une petite neige humide, un vent très violent à 125km/h (avec des pointes à 150km/h) s'est levé très soudainement entre Jotka et Skoganvarre. Grace à Jervy, j'ai pu me sortir de justesse du mauvais temps mais je fus le dernier à forcer le passage, tous les autres attelages derrière moi étant contraints de faire 5 à 7 heures de parking en pleine tempête, y compris Roger Dalh qui connait pourtant parfaitement puisque ces pistes sont son terrain de jeu quotidien et qu'il en est à plus de 25 FL. Tous ceux qui ont été bloqué ont qualifié cela d'enfer. Pour ma part, je n'ai jamais connu une tempête d'une telle violence et je dois mon salut à Jervy qui est définitivement mon meilleur chien de tête quelque soit les conditions (le digne successeur de Black Pepper) et à mon GPS. J'ai donc accordé une belle pause aux chiens pour laisser passer ce gros mauvais temps.

            Dès mon départ de Skoganvarre, j'ai senti que ce serait une année sans : sans  entrain et sans gaîté ; sans ce grand plaisir qui vous tient et vous anime. Très vite, je le vois, les chiens ne rentrent pas dans la course, ne prennent pas le plaisir que l'on doit prendre pour repousser les limites que demandent une telle course. Même leurs rythmes en témoignent : ils ne dépassent pas les 10 à 12kms/h alors que l'an dernier, sur les mêmes pistes, nous étions à 13,5 kms/h.

         Je rentre sur Levajok perplexe par ce début de course et préfère retirer Marvin qui peine à suivre, la tempête l'a un peu éprouvé. Coup dur à ce check point où, en raison des routes également transformées en patinoire, le 4*4 et la remorque ont fait une embardée périlleuse et on doit trouver des pneus clous pour pouvoir continuer la course. Je décide à nouveau d'accorder une longue pause et repars pour une étape de nuit.

         A Tana, toujours le même constat que je partage maintenant avec mes chiens : nous ne nous faisons pas plaisir sur ces pistes verglacées, sous cette pluie, ... Je retire Saggat qui commence à montrer des signes de faiblesse. C'est sa première course, pas la peine de lui laisser cette vision et de le dégouter alors que je sais maintenant que nous ne finirons pas. La piste est dure et donc traumatisante pour les poignets et les épaules des chiens. Nous allons rejoindre Kirkenes, ce check-point si symbolique car frontalier avec la Russie ; nous aviserons à ce moment.

        Rejoindre Neiden I se fait à nouveau sous la pluie et le vent. Nous n'y faisons plus attention tellement c'est notre quotidien depuis le départ. Nous prenons nos 16 heures de repos obligatoires à ce CP et le soleil apparait enfin au petit matin, juste pour quelques heures. Les chiens vont physiquement bien, hormis Singi que je retire pour des contractures aux pattes avant.

       Je repars de Neiden 1 pour Kirkenes quand Sigrid Ekran entre à Neiden 2. Luokta commence à bloquer dans les descentes verglacées. Ce check-point, situé en plein centre ville, nous oblige à traverser des faubourgs interminables en pleine nuit.

        Dès l'arrivée, je demande aux vétos de procéder au Vet mandatory, un check complet de tous les chiens et là, coup de barre, 7 des 11 chiens souffrent de petites liaisons ou traumatismes aux poignets, épaules et cervicales, certes bénins pour l'heure. Rien de grave et sérieux mais tous semblent accuser le coup d'une piste trop dure au fil des heures.

 

        Et voilà que le spectre d'il y a 7 ans ressurgi : peut-on continuer la course et travailler une petite semaine après sur les séjours en Suède sans risque pour les chiens ?

        Le team a fait la moitié de la course, soit l'équivalent de la FL 500. Mais pour la première fois depuis 2007, les chiens n'ont pas réussi à entrer dans le "jeu", n'étaient pas dans la course. Même moi, je ne me suis pas fait forcément plaisir et ne profite d'aucun paysage, toutes mes étapes étant de nuit.

       C'est en partant de tous ces constats qu'après deux heures de repos, je décide d'arrêter là : le plaisir de tout le team doit rester un des objectifs incontournables. Si en plus, alors qu'il reste encore 500 kms de course et un mois et demi de travail aux chiens juste après, des petits traumatismes apparaissent, je ne suis pas prêt de payer ce prix là pour finir.

       Il est clair que presque tous les attelages sont constitués de chiens exclusivement entrainés et « réservés » pour les courses et leur temps de convalescence est tout autre, ce qui n’est pas le cas de ma meute. Il faut donc composer.

 

      Quoiqu'il en soit, en dehors des conditions d'enneigement et météorologique, il y a quelque chose qui n'a pas "pris" cette année. Certainement une combinaison de facteurs que j'arrive à identifier en partie mais ceci reste un peu obscur pour l'heure.

      Une chose est sûre : cette course mérite un mois d'entrainement au minimum en Suède en amont pour familiariser les chiens aux « rituels » des check-points et aux longues étapes répétitives. Mon mode de fonctionnement actuel en France ne me permet donc pas de dépasser les 500/600 kms.

      Enfin, côté chiens, 4 très bons chiens ont 7 ans et demi et je ne pense pas qu'ils seraient ravis de recommencer cela dans un an. La portée de Mavas a bien assuré mais le fait qu'ils picorent la nourriture et ne boivent pas d'eau laissent place à des micros traumatismes passés 500 kms.

      Il est donc évident que je ne pourrais me représenter sur la FL 1000 avant 4 à 5 ans, avant d’avoir renouveler ma meute sur de nouvelles bases.

      Cette course m’a permis de voir les aspects à travailler plus en amont pour passer à l’étape supérieure. De plus, le fait d’avoir pu prendre le temps d’observer les premiers à Levajok et Karasjok et discuter plus longuement avec les vétérinaires m’a permis de mesurer quelques points à améliorer.

 

         Seuls 19 attelages sur 54 concurrents ont franchi la ligne d’arrivée (soit 37%) ce qui témoigne en partie des conditions de course cette année et seuls deux attelages ont fini avec 10 et 11 chiens, tous les autres en ayant que 6 à 8 maximum (avec une grande majorité de 6 chiens, le nombre limite pour continuer).

 

       Je finirai par les traditionnels mais sincères remerciements.

       Tout d’abord à mes trois handlers, Cécile, Natacha et Tristan qui ne se sont vraiment pas amusés avec le camion et la remorque sur la route, sans compter les chiens qui attendaient assez patiemment.

       Merci à nos parrains qui nous ont suivi de façon assidu par SMS (c’est quand même le plus pratique) et sincèrement merci pour tous vos innombrables messages d’encouragements et de soutien.

FL-1000-2014-002.JPG         Je n’oublierai pas mes sponsors : Le Conseil Général des Hautes Pyrénées et l’Office Départementale des Sports qui me soutiennent fortement depuis deux ans ; et Sud Croquettes, mon nouveau partenaire en alimentation canine. Je suis vraiment très satisfait des croquettes Bewe Dog en situation course. Les chiens n’ont pas perdu, hormis 3 (sur 14 !) qui sont toujours de nature très sec. Un détail enfin mais qui n’en est pas un en course : leurs gamelles en plastique pliables sont vraiment pratiques. Bien qu’un peu petites pour les gros mangeurs, elles se plient très facilement et rapidement même dans la neige et le gel, sont très légères et compactes et se rangent donc toutes dans le cooker.

 

Encore merci pour votre soutien et l’intérêt que vous portez à nos chiens.

Lire la suite

En route vers Kirkenes

11 Mars 2014 , Rédigé par françois PAGNOUX Publié dans #Finnmarkslopet 2014

Malgré la pluie et les mauvaises conditions d'enneigment, les chiens sont en forme, ils sont repartis à 18 heures ce soir à destination du sixième checkpoint avec 11 chiens ; Singi ayant mal aux épaules a été arrêtée.

Saggat s'est arrêté à Tana, le quatrième checkpoint, à cause de douleurs aux épaules. Marvin et Saggat ont déjà récupéré, ils vont très bien.

Nous espérons désormais que l'attelage de 11 chiens va bien arriver à Kirkenes.

Lire la suite

Finnmarkslopet : 3ème checkpoint, Levajok 1

9 Mars 2014 , Rédigé par françois PAGNOUX Publié dans #Finnmarkslopet 2014

Dans la nuit du 8 au 9 mars, une tempête s'est levée, des vents à plus de 100 km/h soufflaient. Les chiens ont été déroutés par le vent, ils ont quittés la piste. Mais grâce au bon sens de Jervy et Singi, les deux chiens de tête, ainsi que le GPS pour se repérer dans cette tempête, l'attelage a réussi a retrouver la piste.

Malheureusement, Marvin est très fatigué, il a dû s'arrêter.

Désormais, François va bientôt reprendre la course. On lui souhaite bonne chance à lui et à tous les chiens.

Lire la suite

Depart FINNMARSLOPET

8 Mars 2014 , Rédigé par françois PAGNOUX Publié dans #Finnmarkslopet 2014

François PAGNOUX, dossard n°151 va prendre le départ de la Finnmarkslopet ce midi à 12h41. Il s'élancera avec son attelage de 14 chiens depuis Alta. Pour assister à son départ, vous pouvez acceder à la Web TV de la Finnmarkslopet grâce à ce lien : http://www.finnmarkslopet.no/webtv.jsp?lang=en

Au programme ce midi, François prend un départ, avec 8 et une personne assise dans le traîneau qui sponsorise Alaskan Team. 15km plus loin, c'est la restart : on attèle les 6 chiens restants et la course débute avec les 14 chiens!

Nous remercions les parrains de nos chiens ainsi que les handlers Cécile et Tristan qui font un super boulot!

Nous supportons tous François, et on espère le retrouver à l'arrivée de la Finnmarkslopet avec les 14 chiens, samedi matin. 

Lire la suite

F.L 1000 kms : dossard 151

8 Mars 2014 , Rédigé par françois PAGNOUX

FL 1000 049La cérémonie de remise des dossards vient de se terminer et je prendrai donc le départ demain à 12h41à avec le °151. Nous sommes donc 5 français sur la ligne de départ à Alta, tous pour la 1000 kms. Tout est prêt pour demain.

Vous pourrez nous suivre sur le site de la Finnmark sur www.finnmarslopet.no soit avec les webcams sur les check-points, soit avec le suivi GPS.

 

We try to translate the article spécially for the people who were at the table for the banquet starter ;

 

The banquet starter is finished I start at 12h41 with number 151. We are 5 french people, all doing the FL1000. Everything is ready for tomorrow. You can follow me in the www.finnmarkslopet.no with webcam and GPS.  

 

FL-1000-039.JPG

Lire la suite

De Font-Romeu à la Finnmarkslopet

4 Mars 2014 , Rédigé par françois PAGNOUX Publié dans #Finnmarkslopet 2014

1901736_4017021920175_898594582_n.jpg 

Je viens de retrouver Dominique à Ammarnas après les traditionnels 3 jours et nuits de route. Les chiens sont super contents de retrouver leur seconde maison mais nous repartons déjà pour Alta demain matin.

Nous avons fait juste deux petites sorties en traîneau, histoire de délasser les pattes des chiens, ceux-ci ayant vraiment bien travaillé ces derniers temps.

Ces trois jours ont donc été consacrés aux derniers préparatifs de la course et à l'approvisionnement en viande pour les chiens. Serge Métier et Eric Weidmann sont passés me rendre visite avant hier à Ammarnas pour voir comment avait évolué Saggat.

Un petit changement de quasi dernières minutes au niveau des handlers. Cécile sera accompagnée de Tristan, le fils de Dominique, en remplacement de Manu qui a été retenu pour des raisons professionnelles. Ce qui, après un moment de flottement, nous rassure et pour cause, il parle français, anglais, norvégien et bien sur le suédois ; il connaît très bien l'univers des chiens et sait conduire sur neige : que demander de plus !

A partir de vendredi prochain, le blog sera alimenté par Cécile (si elle a des connections et le temps ) et par Lisa, ma fille, qui suivra tout cela de très prêt par téléphone avec moi.

Vous aurez donc un article le vendredi 7 mars, la vielle du départ pour les dernières news toutes fraîches, puis après elles prennent la main tout le temps de la course. Enfin, j'essaierai également de vous envoyer des photos par Facebook alaskanteam.

 

 

Lire la suite

à la une de l'indépendant

25 Février 2014 , Rédigé par françois PAGNOUX Publié dans #Finnmarkslopet 2014

Voici un super article de Fréserique BERLIC dans le journal d'ici : L'indépendant

http://images.lindependant.fr/images/2014/02/25/le-musher-francois-pagnoux-en-route-pour-la-course-la-plus-l_394147_516x332.jpg

Font-Romeu : le musher François Pagnoux en route pour la course la plus longue d'Europe

 

Le 25 février à 6h00 par Propos recueillis par F. Berlic 

Quelques jours avant la Finnmarsklopet en Norvège, la course la plus longue d’Europe... Rencontre avec François Pagnoux, qui partira de Font-Romeu ce vendredi.

Quelques jours avant la Finnmarsklopet en Norvège, la course la plus longue d’Europe... Rencontre avec François Pagnoux, qui partira de Font-Romeu ce vendredi.

 

Où se déroule la Finnsmarklopet ?

 

A 150 km en dessous du Cap Nord et à 300 km du cercle polaire. C'est la course la plus au nord et la plus longue en Europe, un peu plus de 1 000 km. Le départ se fait d'Alta. On passe sur les plateaux de Finnmarsmak, on atteint Kirkenes à la frontière avec la Russie puis on revient sur Alta.

 

Est-ce une première pour vous ?

 

J'ai déjà fait la course FL 500 l'année dernière avec deux attelages. Mais on ne cherchait pas la performance, c'était juste pour tester de jeunes chiens. J'ai sélectionné une portée pour la Finnsmark 1 000. Par contre, c'est la première fois que je participe à la FL1000 pour laquelle quatorze chiens ont été sélectionnés.

 

Est-ce que les chiens ont une endurance spéciale ?

 

Les chiens sont des Alaskan Husky, typés nordiques. L'année dernière nous avons eu des températures comprises entre -25 et -35 degrés. Il faut donc qu'ils soient à la fois endurants et résistants au froid. Les chiens sont capables de faire 150 à 200 km par jour.

 

Comment se protéger par de telles températures ?

 

On passe sur des plateaux complètement à découvert, sans arbres, et il se peut qu'on soit pris dans une tempête en pleine nuit. Dans le traîneau, on a du matériel pour la sécurité et si on est bloqué, on peut bivouaquer avec les chiens. Deux handlers (le second du musher), Cécile et un ami suédois qui parle norvégien, me suivent pour récupérer les chiens blessés qui ne peuvent pas être remplacés. Il faut arriver au minimum avec six chiens, c'est la règle.

 

Quelle est la durée de la course ?

 

On partira de Font-Romeu vendredi 28 février, il faut un peu de temps pour arriver jusqu'en Norvège ! La course démarre le samedi 8 mars et l'arrivée se fait le samedi suivant. En revanche, la course se déroule non-stop, jour et nuit mais bien sûr avec des haltes pour que les chiens se reposent. Le musher fait à son rythme.

 

Est-ce que vous suivez un entraînement spécial ?

 

Je ne fais pas un entraînement spécifique mais je fais des courses de montagne l'été (NDLR - cet été, il a gagné par équipe le Grand Raid des Pyrénées l'Ultra Trail de 240 km), ça permet d'arriver en forme pour une course de ce type. Il faut savoir que sur 1 000 km, je cours environ 250 km pour accompagner le traîneau et soulager les chiens ! Par contre, les chiens sont entraînés toute l'année. Le traîneau est aussi spécial, plus léger, en aluminium, plus souple et articulé. Le but, c'est de terminer la course et si j'y arrive, ce sera super !

 

Pour suivre l'aventure de François Pagnoux de l'Alaskan Team des Airelles ou parrainer un chien.

 

Blog : alaskan-team.over-blog.com

 

Parrainer un chien

 

Quatorze chiens, dix mâles et quatre femelles partent sur la course. Vous avez la possibilité de les parrainer et vous aurez des nouvelles quotidiennes sur le blog. Ce parrainage permet de financer une petite partie du voyage et notamment d'acheter les bottines pour les chiens qui coûtent très chères. François Pagnoux est aidé par un sponsor de Cabestany et le conseil général des Hautes-Pyrénées où il vivait avant d'arriver à Font-Romeu.


Lire la suite

Reportage Haut'Perf

18 Février 2014 , Rédigé par françois PAGNOUX Publié dans #Finnmarkslopet 2014

    hautperf2013.jpg

     Chaque année, le Conseil Général des Hautes Pyrénées met le focus sur les sportifs du département (toutes disciplines confondues) qui se sont distingués dans leur discipline durant l’année.

    Partenaire depuis deux ans, une équipe est venue faire quelques images à Font Romeu la semaine dernière pour témoigner de notre préparation en vue de la FL 1000, images qui seront présentées en décembre prochain. Nous avons passé un super journée sous un magnifique soleil et ce fut l'occasion de revoir Marc Bruning, le responsable de l’Office Départementale des Sports grâce à qui tout ce soutien a lieu depuis 2 ans.

Merci à Fred pour ses super photos lors du tournage du CG 65

 received m mid 1392241624359 9b65a7aac341099c52 0 

received m mid 1392241628306 0d35aec4e434600e66 0

    Deux journalistes de Pyrénées Magazine sont également venus en fin de semaine se tester à une initiation et feront un article dans une édition spéciale pour l'hiver 2015.     

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>