Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALASKAN TEAM : RANDO CHIENS DE TRAINEAU PYRENEES ET RAIDS EN SUEDE

entraînement Quad : avec ou sans moteur ?

23 Janvier 2012 , Rédigé par françois PAGNOUX Publié dans #Courses 2012

        Il y a un mois, j’ai lancé un sondage sur l’utilisation du moteur du quad lors des entrainements et surtout les raisons sur lesquelles s’appuyait ce choix.

        Je m’interrogeais alors sur la pertinence de mes entrainements en vue des courses et mon choix de ne pas utiliser le moteur. Comme j’entraine seul au quotidien, le doute s’immisce toujours au fil du temps sur la qualité des entrainements pour une telle préparation. Je pense toutefois avoir eu une réponse à ma question sur le Trophée Grande Odyssée.

 

quadpayole.jpg     

  Certains mushers utilisent le moteur pour mieux gérer l’effort du chien et le maintenir à une vitesse constante. Pour ma part, j’ai toujours pensé que cette méthode pouvait masquer le potentiel des chiens, voire parfois l’annuler. En effet, comment savoir à quelle vitesse vont spontanément et naturellement vos chiens en côte, tout en tenant la distance ? Comment développer la pugnacité d’un chien s’il sait une aide possible ? Pourquoi ne pas laisser les chiens choisir eux-mêmes leurs propres rythmes ?

      Par expérience, je sais que mes chiens (une ligne de 14) peuvent faire  1000m de dénivelé positif en 30mn à une vitesse moyenne quasi constante. Mais je ne le sais que parce que je ne leur ai jamais mis le moteur et qu’ils se sont d’eux-mêmes fixés cette vitesse au prix d’efforts croissants pour en arriver à la stabiliser sur cette constance. De moi-même, n’aurais-je pas fixé  une vitesse supérieure ce qui ne les auraient pas fait travailler pareil, ni au niveau mental et encore moins physiquement. De plus, cette vitesse progresse au fil des entrainements.

 

      Ce qui me fait dire aujourd’hui que je n’étais pas dans l’erreur, c’est que les chiens ont eu une « prestation » remarquable sur les dénivelés positifs du Trophée Grande Odyssée. Ils ont été les meilleurs grimpeurs de ce trophée. Personne ne m’a doublé, ni même rattrapé en côte. Je mettais même un point d’honneur à distancer les autres mushers du Trophée précisémment sur ce type de profil. Ils ont été très réguliers, puissants et infaillibles.

      Mon point faible a plutôt été les descentes sur lesquelles les chiens les plus lourds ont eu de grosses difficultés. Ils tapaient trop fort et se provoquaient des contractures aux épaules et aux poignets avant.  Il y a bien sûr quelque chose à travailler et peut-être bien en quad justement. Car même en descente, je ne mets pas le moteur et les freinent de surcroît. Je les ralentis peut-être trop au point qu’ils ne sont pas habitués à dévaler des pentes à une vitesse effrénée. A suivre.

 

      Je pense donc maintenir le cap ainsi et continuer à entrainer sans moteur, en tout cas en côte.  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

serge 26/01/2012 20:37


Alors là, tout à fait d'accord avec toi