Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALASKAN TEAM : RANDO CHIENS DE TRAINEAU PYRENEES ET RAIDS EN SUEDE

le chant du grand tétras

24 Mai 2007 , Rédigé par françois PAGNOUX Publié dans #autres activités

 

D'avril à mai, les grands tétras se rassemblent sur les " places de chant" pour parader et attirer les femelles pour se reproduire.
Chaque coq revient chaque année parader sur le même arbre, voir la même branche. Au lever du jour, il va descendre de son perchoir pour exhiber son beau plumage et défier ses concurrents par des sauts, des croassements et aller jusqu'au combat si c'est nécessaire.


20 mai 2007 à 18h00 :Sac de 25 kg sur le dos, j'entame la marche d'approche pour me rendre sur la place de chant où j'ai construit un affût à 2105 m d'altitude. Je m'installe avec tout le matos photo.

21h30: certains coqs se posent sur leurs territoires respectifs et chacun marque son arrivée par un croassement accompagné d'un hochement de tête. Puis, la parade commence. Le coq lance sa strophe inlassablement, tout en marchant et en laissant traîner les ailes, queue en éventail (voir photo).

22h30: les coqs se perchent enfin pour passer la nuit.
Moi aussi dans mon affût je vais passer une nuit d'enfer avec le vent qui se lève et souffle en rafales d'au moins 50 km/h, puis c'est la neige roulée qui se met à tomber. Enfin, au lever du jour, le temps se calme juste pour faire quelques photos.

5h15: le vent se calme, les coqs se réveillent et commencent à chanter. J'en compte environ 10, ce qui est assez exceptionnel car ici la plupart des places de chant comportent 1 ou 2 coqs. Pour les non initiés, la strophe du mâle dure 6 secondes. Elle commence par des claquements de bec qui s'accélèrent, puis c'est le coup de bouchon et enfin une sorte de cisaillement. Il faut savoir qu'après le coup de bouchon il devient sourd et aveugle.

5h45: les coqs, les uns après les autres, se posent sur le territoire qu'ils vont défendre et paradent en lançant leur strophe inlassablement

6h15: quelques poules se font entendre et là, l'excitation est à son comble. La queue relevée, ils accomplissent des sauts d'1m50 sur place et dansent dans le but d'attirer les femelles pour l'accouplement.

6h40: une poule se pose sur un arbre juste à coté de moi (photo). Sans rien dire, elle observe pour revenir dans quelques jours et s'accoupler avec le coq dominant.

7h30: la pluie fait son apparition ce qui réduit les ardeurs des uns et des autres.

8h30: le spectacle est terminé. Les coqs s'envolent ou se mettent à manger quelques bourgeons de sorbier et aiguilles de pin.

9h30: tout courbaturé par la nuit blanche que je viens de passer, je range mes affaires dans mon sac à dos et j'entame la descente à travers les rhodos humides, et c'est trempé jusqu'aux cuisses que j'arrive à la voiture.

Depuis 1986 que j'observe les grands tétras, j'ai passé environ 520 nuits d'observation, sur 50 places de chant que j'ai trouvé moi même. Ces lieux magiques doivent rester confidentiels pour éviter le dérangement. Ces photos ont été prises après de longues années d'observation, une bonne connaissance des lieux, et l'installation d'un affût 1 mois avant le début du chant.
Le grand tétras est une espèce très fragile, ce n'est pas une espèce protégée. Il est encore chassé dans les Pyrénées et son aire de répartition se réduit chaque année.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article