Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALASKAN TEAM : RANDO CHIENS DE TRAINEAU PYRENEES ET RAIDS EN SUEDE

Des nouvelles de Tiger

29 Janvier 2007 , Rédigé par françois PAGNOUX Publié dans #alaskan-team

        Pour ceux qui nous ont suivi sur le Trophée Grande Odyssée, le nom de Tiger ne vous est pas inconnu. C’est le chien qui a fait une crise de tétanie sur la seconde étape, me contraignant à rentrer plus tôt que prévu, ce qui m’a valu une pénalité disqualifiante.

        Bien que toujours sans regret sur ce choix, je suis cependant ’inquiet pour sa santé puisque après une semaine de repos, Tiger m’a à nouveau fait une crise au travail. La chaleur et la distance parcourue ne peuvent pas être les causes puisqu’il faisait – 8°C et qu’il n’avait fait que 10 kms. Cette fois-ci, j’ai senti le malaise monté, ai eu le temps de le détacher, puis il s’est laissé tomber dans un petit bosquet à l’abri où il a fait une nouvelle crise. Inutile de dire que je pense aussi à l’épilepsie. L’analyse de sang qui m’aurait permis de voir une carence éventuelle n’a rien révélé. Je n’arrive donc pas à savoir aujourd’hui si c’est une crise d’hypoglycémie et d’epilepsie. Je me raccroche aux facteurs rassurants à savoir que cela ne lui arrive qu’au travail, qu’il reprend vite conscience et veut se remettre au travail (il en a d’ailleurs la force physique ce qui à priori ne serait pas le cas dans l’hypothèse de l’épilepsie). C’est vrai que c’est un travailleur forcené qui ne sait pas s’arrêter ou calmer le jeu et va jusqu’au bout de lui-même et qu’il est particulièrement massif d’où peut-être ce besoin supplémentaire aux autres chiens en sucre. J’espère tellement pour lui que cette version est la bonne car la maladie de l’épilepsie, bien qu’assez répandue dans le milieu canin, est très dure à vivre pour un chien de meute et de travail. Quoiqu’il en soit, en dehors des crises, il se porte très bien, mange bien, joue et pleure à chaque fois que je pars entraîner sans lui, ce qui est un signe de bonne santé. Et puis, comment Petter (en blanc en arrière plan sur la photo), son complice de labeur et de dortoir, pourrait se passer de lui ?

  

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article