Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALASKAN TEAM : RANDO CHIENS DE TRAINEAU PYRENEES ET RAIDS EN SUEDE

Objectif non atteint ... pour cette année !

5 Avril 2009 , Rédigé par françois PAGNOUX Publié dans #Courses 2009

       Comme beaucoup le savent déjà, nous n'avons pas réussi à atteindre l’objectif fixé.
       Je vais vous raconter cette formidable expérience mais avant tout je voulais tous vous remercier pour votre soutien. Vous avez été très nombreux à m’envoyer des messages d’encouragements par texto, téléphone ou par mail. Vos témoignages m'ont fait du bien de vous savoir si impliqués. Je ne vous pensais pas si assidus d’Alaskan Team et tant attachés aux chiens. Cela me touche beaucoup ! Merci donc à tout le monde, à Nadia et à ma famille.

          Je vais essayer de vous faire vivre cette course à travers un récit qui va se faire sur trois articles : la préparation et le départ ; la course et le bilan ainsi que la raison de cet arrêt. 

    (Aire de stake out avant le départ avec Eros et Singi au premier plan) 

Petite précision avant de commencer, Milou n’a pas pu faire parti du team, il s’est blessé quatre jours avant le départ (piste trop dure d’où le muscle de l’épaule droite froissé sur une descente donc repos obligatoire, massage et anti-inflammatoire). Yeti, qui était donc sur liste d’attente, a pris la relève au pied levé. Star et still aussi sont bléssés et remplacés par eros et vindel.

 

Nous avons donc pris la direction d’Ostersund le jeudi 26 mars au matin avec les 22 chiens pour 6 heures de route. La veille avait été consacré aux derniers préparatifs, notamment la nourriture des chiens, soit 150 kg de  viande et 35 kg de croquettes, tant pour ceux qui couraient que pour les dix autres chiens qui allaient suivre tout ça au chaud confortablement installés dans le camion.

L’organisation nous a réservé un accueil très chaleureux au seul français inscrit sur la course et Nadia, une organisatrice d’origine française, m’a bien facilité les démarches, mon anglais étant très approximatif. La fin de la journée fut consacrée au contrôle vétérinaire et aux derniers détails.
               Le vendredi matin était réservé au mushers meeting (en suédois et norvégien). Bien que traduit en anglais, cela n'a pas changé grand chose car pour tout vous dire ... je n'ai rien compris pendant 2 heures. Nous avons donc suivi le mouvement. Le départ en Mass Start de plus de 50 attelages en même temps sur le lac gelé d’Ostersund nécessite une organisation rigoureuse. Cette partie du lac ne pouvant "supporter" que 10 camions à la fois, nous devions passer par convoi sur une route de glace, laisser le traineau chargé en face de notre ligne de départ et aller nous garer sur la terre ferme.
              A partir de 16h30, il ne restait plus qu’1h30 pour faire contrôler le contenu du traineau par la juge de course, amener les 12 chiens à la laisse sur la ligne (pas une mince affaire lorsque ceux-ci sentent une ambiance particulière monter crescendo chaque minute qui passe), bottiner et atteler sur la ligne de départ. A ce moment là, pas loin de 600 chiens n’attendent qu’une chose : que ce fichu drapeau rouge en ligne de mire se baisse enfin. Je vous passe les détails sur l’excitation plus qu’impressionnante des chiens, sur la cacophonie et la pression ambiante. Le calme de Yervi, Stallo, Eros et Vindel en était stupéfiant. Je ne sais pas grand-chose de ce qui nous attend, les chiens encore moins que moi, mais je sais que nous allons vivre quelque chose d’unique et de fort. Il ne nous est pas donné de vivre de telles expériences en France et même si les séjours en Suède me font vivre avec eux des échanges plus soutenues et intenses, j’imagine déjà que ceux-ci vont être un cran supplémentaire dans nos rapports. Le drapeau rouge se baisse enfin et nous voila parti pour, dans un premier temps, 142 kms jusqu’au premier check point, Ljundalen. En 10 secondes un silence étonnant contraste avec le brouhaha de l’heure précédente. Les 50 attelages ont largué et première surprise, le goulot d’étranglement ne se trouve qu’à
500 mètres et se réduit sur la largeur ... d’un seul traineau ! Vous pouvez imaginer la scène : quelques chutes, des enmélages et de longues files d’attente juste après le départ. 

              Quoiqu’il en soit, ce départ est un vraiment quelque chose à vivre de part l’organisation, la tension et la beauté de l'instant.

 

Suite au prochain épisode dans quelques jours !!!

 


   (les chiens attelés à 1 minute du départ)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alain et Bernadette (Les Vendéens) 08/04/2009 18:06

Nous attendons la suite de l'aventure avec impatience....même si nous savons déjà que l'objectif n'a pas été atteint...Vous aurez sans doute plus de chance à la prochaine course...en tout cas, vous aurez déjà plus d'expérience  !

Serge Métier 07/04/2009 14:53

Bravo pour avoir osé le faire. Domamge que le rêve fut raccourci. ca ira mieux la prochaine fois, on te fait confiance.