Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALASKAN TEAM : RANDO CHIENS DE TRAINEAU PYRENEES ET RAIDS EN SUEDE

Objectif 2009

10 Août 2008 , Rédigé par françois PAGNOUX Publié dans #Courses 2009




La décision fut plutôt longue à prendre mais je crois que ça y est, j'ai tranché sur mes objectifs course de 2009.
J'hésitais avec le Trophée Grande Odyssée ou La Grande Odyssée en janvier dans les Alpes Françaises, la Finmarkslopet début mars au Nord de la Norvège, la Vindelfjallslopet début mars en Suède et l'Amundsen Race fin mars en Suède et Norvège.
Janvier dernier, déçu par certains aspects du Trophée Grande Odyssée, j'avais décidé de ne pas m'y réinscrire. Et puis, des fidèles supporters, devenus des amis et des compagnons de voyage en Suède m'ont fait hésiter. C'est vrai que cette course est pour moi l'occasion de retrouver Sylvie et Bryan, Jean Luc et Andrée, et de passer de bons moments ensemble. J'étais donc revenu sur cette décision aussi pour leur donner l'opportunité de revoir les chiens, car je les sais très attachés à eux.
Finalement (je ne vais pas faire durer le suspens plus longtemps), je n'irai sur aucune de ces deux courses (TGO et GO) et opte pour l'Amundsen Race, et peut-être si les dates collent, la Vindelfjallslopet.
Pourquoi celles-ci et pas les autres ?
Je ne retiens pas la Grande Odyssée parce que de trop longue durée. Positionnée sur ma saison hivernale dans les Pyrénées, ce serait un trop grand manque à gagner et un investissement financier conséquent. Et oui, le pouvoir d'achat est peut-être un mot qui vous évoque quelque chose de douloureux ces derniers temps !!! Un autre aspect pour la GO : selon la qualité de l'enneigement et le relief, certaines étapes occasionnent des blessures aux poignets et coussinets. Les chiens travaillant 6 jours sur 7 de décembre à fin avril, je ne peux pas me permettre de tels blessures.
Pas de Trophée parce que déçu l'an passé. Je crains ne pas être sur la même longueur d'onde, optique. Dommage ! Pour autant, la Grande Odyssée et le trophée sont deux magnifiques courses de grande qualité.
Mon choix se fixe donc sur les courses scandinaves et en dit long sur mon positionnement au fil du temps. Ce n'est pas un hasard. D'une part parce que je me sens réellement plus à ma place dans ces territoires, vastes et sauvages, déserts et calmes. Au fil des années passées en Suède, je m'y sens dans mon élément. D'autre part, parce que ce style de course correspond mieux à mon caractère et à ce que mes chiens savent faire. En effet, les courses scandinaves sont plutôt orientées vers l'endurance, la gestion et l'optimisation de son équipage et de soi-même dans le temps et dans l'espace, avec une analyse du terrain et des ressources de chacun. Le fait d'être confronté aux éléments avant tout et de devoir gérer pour arriver à bon port est pour moi le vrai challenge, un défi personnel, une aventure de plus avec mes chiens. Je ne suis pas, à vrai dire, vraiment public, foule et média et la compétition effrénée entre concurrents ne me stimule mais ne me porte pas.
La période à laquelle est programmée l'Amundsen Race va me permettre d' «entraîner » les chiens 3 semaines avant en Suède. C'est important que ceux-ci aient le temps de s'immerger dans l'ambiance de Grand Nord scandinave avant de partir pour une telle aventure. De plus, cette course faisant 400 kms, ce sera un premier pas avant la Finmarkslopet qui en fait 500 et 1000. Je vais donc tester les chiens, voir leur comportement et peaufiner l'organisation et la logistique.
Bien que je ne connaisse pas le secteur (500 kms plus bas que la Vindelfjallen), je vais vraisemblablement y retrouver des connaissances puisque Bodil Bakken (23 ème) et le mari de nicole Burger (stephan Falter 8 ème) ainsi que l'italien Henry Coronica (30 ème) y participaient l'an passé ; de même que la juge de course de la Vindelfjallslopet et Nadia dans l'organisation.
Bien évidemment, il est plus compliqué de faire une place là-bas, l'objectif étant avant tout de finir.
Pour ce qui est de la Vindelfjallslopet, c'est en suspens, plus pour une question de planning que de volonté. Je suis affectivement très attaché à cette course. C'est mon deuxième chez moi et y retrouve des gens qui sont devenus des amis. Les organisateurs sont super et la mentalité exceptionnelle. Bref, je verrais en fonction de la date de départ pour la Suède et des séjours.
Voilà, je pense avoir fait le tour des raisons de ces choix et ne plus revenir sur ces décisions, l'heure étant plutôt à la préparation de la reprise des entraînements. Plus qu'1 mois ½ de repos et c'est reparti !
Dans un prochain article, je vous présenterai l'Amundsen Race (le temps de traduire en français !!!).



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

alain 15/08/2008 17:21

bonne idee félicitation faut la faire sa doit etre une super course  bravo

serge 13/08/2008 09:19

ouahhhhAmundsen race !! Quel projet !Bravo, et encouragements pour y arriver. il va falloir entrainer beaucoup. Bon courage.