Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALASKAN TEAM : RANDO CHIENS DE TRAINEAU PYRENEES ET RAIDS EN SUEDE

Grand Tétras 2008: Alerte rouge

2 Juin 2008 , Rédigé par françois PAGNOUX Publié dans #autres activités

Comme tous les ans durant tout le mois de mai, je pars en montagne la nuit pour observer et comptabiliser les Grands tétras sur leurs lieux de parade, au lever du jour.
Cette année est spéciale puisque cela fait 20 ans que je fais un suivi de ce superbe oiseau.
Pour cet anniversaire, j'ai fait un effort supplémentaire au niveau de la prospection et j'ai trouvé 4 nouvelles places de chant dont une tout à fait exceptionnelle.
En effet, cette place n'est pas exceptionnelle par le nombre de coqs(4 en 2008), mais par la superficie qu'ils occupent ( chaque coq est espacé de 300m environ) et par le comportement tout à fait inhabituel de 2 coqs qui chantent très loin en dehors de la forêt ( voir photos).
Cette attitude de parader à découvert loin de la forêt qui est son habitat par exellence vient troubler les idées préconçues de tous les spécialistes.
En paradant ainsi et très éloignés les uns des autres, ils s'exposent à de nombreux prédateurs. En revanche, ils sont plus visibles des femelles qu'ils convoitent.
Ils sont prêts à tout pour attirer l'attention des femelles. On dit bien que "l'amour rend fou" et ces coqs là ont quelque chose d'humain qui nous rapproche un peu plus.

 

Bilan de ces observations :
Malgré le mauvais temps, j'ai fait 15 sorties souvent très humides.
3 prospections sans rien voir, 2 places avec 0 coq, 4 places avec 1 coq, 1 place avec 2 coqs, 3 places avec 4 coqs, 2 places avec 7 et 13 coqs .
Les effectifs restent faibles et sont en baisse d'une manière générale. La limite de répartition de l'espèce diminue.
Les causes de la raréfaction sont toujours les mêmes : prédation naturelle, chasse sans plan de gestion.
Alors que le grand tétras a officiellement 
disparu des alpes francaises, on continue de le chasser dans les pyrénées et ce sans aucun plan de gestion, comme si de rien n'était.
Pour moi, les densités ne sont pas suffisantes pour supporter la chasse.
Le faible taux de reproduction (0,5 jeune/poule) devrait inciter à une extrême prudence.
A la chasse il faut rajouter le braconnage au chant et lors de la chasse d'autres gibiers (30%) et sans compter tous les oiseaux manqués et blessés à mort non retrouvés.
On continue d'appauvrir la population et les jeunes ne peuvent pas compenser les pertes.
Le constat est sévère : on va droit dans le mur et connaître un sort identique à celui des Alpes si aucune décision sérieuse n'est prise et appliquée de façon draconnienne. C'est pourtant simple : c'est au prefet du département de décider de la fermeture de la chasse, mais devant le loby des chasseurs et les problèmes avec l'ours, celui ci ne veut surtout pas se mouiller pour un oiseau aussi discret.

Le Grand Tétras est l'oiseau symbole des forêts sauvages, nous devons le sauvegarder:

1/: Mesures de gestion sylvicoles adaptées
2/: La protection stricte du grand tétras (fermeture de la chasse)
3/: Constitution de réserves sans exploitation forestière (pour protéger les derniers noyaux de population)

Quelques liens pour en savoir plus :
le groupe tétras vosges
le groupe tetras jura
vidéo d'attaque d'un aigle russe, je crois que finalement il à tué les 2 coqs:  


 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article