Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ALASKAN TEAM : RANDO CHIENS DE TRAINEAU PYRENEES ET RAIDS EN SUEDE

HOMMAGE A BLACK PEPPER

8 Janvier 2008 , Rédigé par françois PAGNOUX Publié dans #alaskan-team

pagnoux-francois.JPG 
 
       Hier matin, Black Pepper est mort.
 
      Tous ceux qui sont venus faire du traîneau avec moi ont forcément entendu parlé de lui. J’y fais allusion tous les jours, deux fois par jour même ; et quand bien même il restait à la maison depuis maintenant deux ans.
       Pour cause, Black-Pepper (Pepper pour les intimes) était ni plus ni moins que mon meilleur chien de tête et le chef de meute, en plus d’être l’un de mes premiers chiens de traîneau. Tous ceux qui ont des attelages savent ce que cela veut dire. C’était MON chien.

       Dès son arrivée, il s’est imposé au sein de la meute comme chef incontesté et surtout incontestable. Gare à celui qui voulait prendre sa place car Pepper avait un petit défaut, il gardait sa dominance, non pas en se bagarrant mais en … coupant le bout des oreilles de ceux qui s’y frottait. C’est pourquoi il manque notamment les deux bouts d’oreilles à Jeff. C’était son empreinte.
       Au travail, il avait un feeling exceptionnel pour les traces, la bonne piste et surtout pour les dangers potentiels. Il ne s’est jamais trompé, n’a jamais failli à la tâche. Avec lui, j’étais en sécurité. Souvent, je n’avais même plus besoin de parler avec lui, il savait ; même dans des situations nouvelles. Je me surprenais à penser, dans certains contextes, que l’on pensait la même chose au même moment. On se connaissait parfaitement, lui et moi. 
      J’ai dû le mettre à l’arrêt il y a maintenant 3 ans pour une douleur au genou. L’opération qu’il a subit n’a pas suffit à le faire recourrir, juste à ce qu’il ai une retraite plus agréable. Je l’aurai souhaité plus longue. J’ai perdu sa sœur il y a trois mois, comme lui, durant son sommeil et je ne m’attendais pas à ce qu’il aille la rejoindre si vite. Je regrette de n’avoir pu lui consacrer plus de temps ces derniers jours, ayant travaillé sans interruption. Je suis rentré avant hier soir quand ma Laurence m’a annoncé qu’il n’allait pas fort. J'ai juste pu profité de lui la soirée. Hier matin, au réveil, il n’était plus. Une page énorme se tourne avec son départ, même s'il me reste toute sa descendance.  
 
       Beaucoup de mushers s'estiment heureux d'avoir pu connaitre cette complicité au moins une fois dans leur vie avec un de leurs chiens et j'ai eu cette chance grâce à lui.
       A la veille du Trophée Grande Odyssée, c’est un coup de blues. Les petits derniers de Kiowa sont mes espoirs mais Pepper était la mémoire, les fondations. Je partais sur le Trophée pour revivre cette expérience, revoir des connaissances, apprendre encore et toujours, sans objectif précis autre que ceux-là.
      Aujourd’hui, j'aimerai, ou du moins je vais essayer, de faire un petit quelque chose pour lui. En témoignage de notre histoire et du chemin parcouru ensemble, un dernier petit cadeau, lui faire un clin d’oeil. Lui qui se régalait de toutes nouvelles expériences, il aurait été fier de faire cette course avec moi.
      Je n'ai pas de super photo de lui à vous montrer. En voici quand même une avec sa soeur. Black Pepper en noir et Curry en blanc.

Samedi prochain, je vais courrir pour Black-Pepper !

        

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article